Compare comparateurs

Les comparateurs de primes d’assurances.

Comment cela fonctionne?

Tout d’abord il faut savoir que ce sont des programmes informatiques qui permettent d’établir simultanément des devis par plusieurs assureurs avant de comparer les prestations et de faire le comparatif.

Quand cela est apparu?

Evidemment c’est l’arrivé d’internet qui a permit l’émergence de ces outils très utiles pour les internautes. Dans notre beau pays, c’est Assurland, qui a été le précurseur (en 2000) la comparaison d’assurance auto, puis des mutuelles santé, et enfin de tous les produits traditionnels.

Petits point historique par Wikipédia :

En Belgique, l’inventeur du concept est Eccent. Le comparateur a été lancé en avril 2000 et reste le leader du marché.

Ce modèle s’est bien entendu développé dans tous les pays d’Europe, notamment en Grande-Bretagne, où près de 50 % des contrats d’assurance auto sont désormais vendus grâce à des comparateurs, tels que MoneySuperMarket, Confused ou CompareTheMarket.

Le même type de comparatifs, mais d’ordre interne aux sociétés, existaient déjà mais ils étaient propres soit, à certains courtiers en recherche d’un outil performant pour répondre rapidement aux nombreuses demandes de leur clientèle, soit aux compagnies d’assurances.

En France, fin 2010, AssureMieux devient le premier comparateur de primes d’assurances à adhérer à la Fevad, qui impose à ses adhérents un haut niveau de transparence vis-à-vis des utilisateurs. En avril 2012, AssureMieux change de nom pour devenir LesFurets.com et conserve son label de qualité selon l’étude annuelle Ernst & Young . En avril 2011, LeComparateurAssurance.com est le premier comparateur géolocalisé, intégrant ainsi la spécificité française des assureurs de proximité et des courtiers en assurance, devenant le premier comparateur d’assurance labellisé « entreprise innovante » par OSEO. Depuis le début de l’année 2011, le ministère de l’Économie compte en effet sur les comparateurs d’assurances pour mettre les assureurs et courtiers en concurrence, en les invitant notamment à « améliorer leur qualité », et d’ainsi contribuer à limiter les hausses des primes d’assurances.

En août France en 2013, une sénatrice dépose un amendement destiné à mieux informer les consommateurs, car elle regrette « « une comparaison limitée aux assureurs avec lesquels ils sont liés et qui les rémunèrent pour générer du trafic » »

L’entrée en vigueur de la « loi Hamon » fin 2014 devrait provoquer des réactions auprès des assurés, à présent autorisés à résilier leur contrat d’assurance. Selon un sondage d’un comparateur d’assurances, 32% des assurés seraient prêts à résilier leur contrat d’assurance dès l’entrée en vigueur de la loi.

Compare ton comparateur vous permet d’y voir plus clair dans ce marché hyper concurrentiel.

A vos souris, comparez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.